« Poséidon et le continent perdu » (Odyssée d’Hélas part.2)

Cette suite de « L’odyssée d’Hélas » est à 5 personnages : 2 f et 3 h

Extrait 1 : Acte I Scène 2

Zeus : Ça manquait de piquant. Dans mes bras, frangin !

Hélas : (apparaît, pas content) Cette fois, j’en ai ma claque.

Zeus : Tu as pris du poids, mon cochon.

Poséidon : T’as vu, j’ai mangé pour huit.

Zeus : En pension chez Dionysos ?

Poséidon : En vacances sur la Côte.

Zeus : Ça n’explique pas tout.

Poséidon : Un restau tous les trois mètres. Les mortels s’entassent dedans et c’est open bar.

Zeus : Affamés ?

Poséidon : J’crois qu’y a l’gamin qui t’cause.

Zeus : (à Hélas) Plaît-il ?

Hélas : J’ai dit : cette fois, j’en ai ma claque.

Poséidon : L’est pas dans son assiette ?

Zeus : Légèrement susceptible.

Poséidon : Tu veux qu’j’lui dise deux mots ?

Zeus : Laisse, c’est pour moi. (à Hélas) Qu’est-ce que tu as, mon petit ?

Hélas : (présente l’oursin) C’est à qui ?

Poséidon : Oh, mon bébé.

Zeus : (à Hélas) Il n’a jamais conçu que des monstres.

Poséidon : J’t’avais dit d’pas t’éloigner, t’as vu, t’as dérangé l’monsieur. (à Hélas) Pas fait trop d’bêtise ? Connaît pas bien la vie faut dire. M’enfin, merci quand même, mon brave. (à Zeus) D’où tu sors c’t avorton ?

Zeus : D’un ventre de mortelle.

Poséidon : Devait être moitié pleine.

Zeus : Tu peux parler, avec ton ourson.

Hélas : (montrant sa joue) Et ça ? (Poséidon lui envoie une grande claque)

Poséidon : Pour ta peine, mon brave. L’service est compris.

Zeus : (à Hélas) Tu voulais autre chose ?

 

Extrait 2 : Acte I Scène 4

Héra : (à Zeus) Fais quelque chose, il s’en va.

Zeus : (à Poséidon) Il faut encore le dorloter.

Poséidon : Y s’est vexé, ton gars.

Héra : (à Zeus) Je te dis qu’il s’en va.

Zeus : Et où tu veux qu’il aille ?

Héra : Oui d’abord, où vas-tu ?

Hélas : Retrouver ma dignité.

Poséidon : (à Zeus) L’horizon, j’t’ai dit.

Héra : (lui soigne la joue) Tu dis n’importe quoi. Ici tu es à l’abri. Tu es comme chez toi. Un peu de la famille. Et puis c’est plutôt calme. Ça ne compte pas tout ça ?

Zeus : (à Poséidon) Ce qu’il faut pas leur dire.

Hélas : Oui mais votre mari, madame.

Héra : Il est un peu taquin, c’est vrai.

Hélas : Vous prenez toujours sa défense.

Héra : C’est quand même un peu mon époux. Et puis tu le sais, je ne peux pas m’opposer à ses projets.

Hélas : Oui, j’avais remarqué.

Héra : Mais je sais toujours les contrarier.

Zeus : (à Poséidon) Une experte !

 

Extrait 3 : Acte I Scène 6

Poséidon : J’m’emmerde au fond d’l’eau.

Zeus : C’est nouveau ?

Poséidon : L’eau j’en ai jusque là.

Zeus : Jusque là ?

Poséidon : Là. T’as qu’à v’nir voir.

Zeus : Je ne sais pas nager.

Poséidon : Alors qu’sur terre…

Zeus : C’est vrai que j’ai su créer avec goût, moi.

Poséidon : C’est surtout les mortels, si tu veux.

Zeus : Joli travail, n’est-ce pas ?

 

Poséidon : Ils finiront par se passer de nous.

Zeus : Pardon ?

Poséidon : D’ailleurs c’est déjà c’qu’ils font.

Zeus : Qu’est-ce que tu racontes !

Poséidon : Au lieu d’bicher sur ton caillou, tu d’vrais r’descendre sur terre voir un peu c’qui s’passe.

Zeus : Et il se passe ? Monsieur je vois tout.

Poséidon : Y s’passe qu’les mortels, y sont d’venus les rois du monde, et qu’ils le chantent partout, voilà c’qu’y s’passe. L’aut’ abruti, ton poète, comment y t’a planté là !

Zeus : Un petit moment d’égarement.

Poséidon : Et tu crois qu’y va s’gêner pour raconter partout comment tu t’ramollis ?

Zeus : Je me ramollis, moi ?

Poséidon : J’vais t’dire, mon vieux… Laisse-moi finir. Pendant qu’t’agonises, les mortels eux y s’émancipent.

Zeus : (réfléchit) Athéna.

Poséidon : Ça y est ? Ça imprime ?

Zeus : Tu crois qu’Athéna est dans le coup ?

Poséidon : J’osais pas t’en parler vu qu’c’est sujet sensible.

Zeus : (furieux) Athéna ! Et voilà !

 

Extrait 4 : Acte II Scène 1

Athéna : Tu vas passer ce manteau. On va te déguiser en mendiant.

Hélas : C’est quoi cette idée ?

Athéna : Tu as déjà fait du théâtre ?

Hélas : Je croyais devoir mendier.

Athéna : On se passera de subventions. Montre-moi.

Hélas : (bafouille) « Je veux z-et z’ex… j’ek-zige ». Je ne saurai jamais.

Athéna : C’est simple, tu verras, au bout de trois minutes tu auras oublié qui tu es. Tu prends ton élan. Tu entres en scène. Tu jettes un regard circulaire. Tu racontes ton histoire et tu reviens sur terre. Tourne-toi.

Hélas : C’est le moment de danser ?

Athéna : C’est le moment de semer la discorde entre Zeus et Poséidon. Si tout va bien, cinq minutes suffiront.

Hélas : Et si tout va mal ?

Athéna : C’est le manteau d’Ulysse.

Hélas : Ulysse ?

Athéna : Mais ne prononce jamais le nom d’Ulysse devant Poséidon. Ça l’agace.

Hélas : Ça aussi ?

Athéna : Et quand il se fâchera, éloigne-toi de tout ce qui est liquide. L’eau est en son pouvoir. En piste.

Hélas : (avant de sortir) Le manteau d’Ulysse, c’est vrai ?

Athéna : Au théâtre, tout est vrai.

 

Extrait 5 : Acte II Scène  2

Héra : Tu parles de qui ?

Athéna : Notre petit poète.

Héra : Hélas ?

Athéna : Ne t’inquiète pas, je l’ai ramené.

Héra : Il est ici ! Mais ça ne va pas du tout. Et ton père ?

Athéna : Pas de nouvelles.

Héra : Oh là là là là. Catastrophe : je l’ai menacé.

Athéna : Hélas ?

Héra : Ton père.

Athéna : Bon, ce n’est pas la première fois. Menacé de quoi ?

Héra : S’il ne ramenait pas Hélas, de demander le divorce.

Athéna : Tu as fait ça ! Ha ha ! Je vois d’ici sa tête.

Héra : Il est si vulnérable. D’habitude il part de son plein gré. Il s’esquive en douce. En s’arrangeant pour que je le sache. Comme un jeu. Et quand il rentre sur la pointe des pieds, il attend ma réaction. Un jeu. Parfois même il me taquine : (singe Zeus et James Brown) « Get up ! Get on up ! Like a sex machine ! » (un temps court) Cette fois, c’est différent.

Athéna : Tu veux vraiment divorcer ?

Héra : Je ne sais pas du tout comment on fait.

Athéna : Mais ce mariage : il y avait des témoins ?

Héra : Je ne sais plus. Tu n’y étais pas ? (un temps court) Je suis sotte.

Athéna : Essaie de te rappeler.

Héra : Je me suis couchée, et à mon réveil, j’étais mariée.

Athéna : C’est tout ? Alors je te garantis que ça ne compte pas.

Héra : Quand même. Ce matin-là, j’étais enceinte d’Héphaïstos.

Athéna : Le boiteux ! Décidément. Ce n’était pas ton jour.

 

Extrait 6 : Acte II Scène 4

Mendiant : Mais pendant que votre femme est absente, laissez-moi vous présenter mes plus respectueux hommages. Elle est tout à fait charmante.

Poséidon : Bien vu, l’vieillard ! Même si elle est pas encore tout à fait mienne.

Mendiant : Vous n’êtes pas mariés ?

Poséidon : Chez nous on s’marie pas, on couche direct. Et pour c’qui est d’la chose, faudra r’passer d’main. Seul’ment abrège un peu, t’es pas éternel non plus.

Mendiant : A vos ordres, monseigneur. Je viens d’une douce demeure où je fus pris en charge par un joli couple de bienfaiteurs, parfaitement mariés ceux-là, et chez qui plus jamais je n’entendis la faim. Lui surtout m’avait à la bonne et s’occupait de votre pauvre serviteur comme jamais jusque-là personne n’avait su le faire. Quant à elle…

Héra : (réapparaît) Vous avez commencé sans moi ?

Mendiant : Elle ? Une perle de pluie et un oiseau de feu. Une colombe aussi et puis une épervière. Avec ça une toute petite cervelle de moineau.

Poséidon : T’es prié d’abréger.

Mendiant : Comme je vous le disais, mes bienfaiteurs m’avaient tissé un tel cocon que je ne pouvais que m’épanouir et mes vers…

Poséidon : Tes quoi ?

Mendiant : Mes vers, monseigneur. Je suis poète. (un temps) Je ne pouvais donc que m’épanouir et mes vers s’entrelacer comme guirlandes au soleil.

Héra : Pardonnez-moi, je m’assois.

Mendiant : Chère madame, ma prose vous assomme, je le vois, laissez-moi donc recourir à la poésie. De mes rimes courbes et mes lettres bien rondes jailliront quelques trilles qui sauront à coup sûr charmer cette oreille que vous avez fort jolie.

Poséidon : Pas touche, le gueux. (à Héra) Et toi, retraite anticipée. (au mendiant) Assez d’poésie, manant, et file droit au but.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s