« La belle est réveillée » (spectacle jeune public)

Extrait 1 :

Princesse : Tu cherches quelque chose ?

Chevalier : Le trésor.

Princesse : Quel trésor ?

Chevalier : On m’a promis un trésor en récompense.

Princesse : Tu n’as pas bien compris, on dirait. Je suis la récompense.

Chevalier : Tu plaisantes.

Princesse : Mais non. C’est moi, ton trésor.

Chevalier : C’est une bague ?… c’est une blague ?

Princesse : Qu’est-ce que tu croyais ? On est au château de la Belle au bois dormant, pas dans la caverne d’Ali Baba ! (tend la main) Miroir.

Chevalier : Pas de trésor ? Mince alors.

Princesse : Ça vient ? Qu’il me dise si je suis toujours la plus belle.

Chevalier : Aïe aïe aïe…

Princesse : Ne fais pas cette tête, c’est moi qui n’ai pas mangé depuis un siècle.

Chevalier : Un siècle ! Mince alors.

Extrait 2 :

Chevalier : Lâche-moi !

Princesse : Tu te prends pour Zorro ? Tu vas te casser le cou !

Chevalier : Aïe !

Princesse : Oh pardon, mon doudou. Ça va ?

Chevalier : Tu m’as fait mal !

Princesse : Ça m’étonne. Fais voir. Oh ! le pauvre doudou, viens ici, viens. Il s’est fait mal, le pauvre chéri. (ferme) Enlève ta main ! (douce) Oh ! la vilaine bosse ! Vilaine ! Viens que je frotte le méchant bobo. Quand on frotte le bobo… il ? Il s’en va !

Chevalier : Ouille !

Princesse : Quelle idée de sauter par la fenêtre !

Chevalier : D’abord j’ai même pas pu sauter.

Princesse : Heureusement ! Déjà sans sauter, une bosse.

Chevalier : Grâce à toi ! Merci !

Princesse : De rien, mon doudou, de rien. (un temps) Tu sais à quoi je pense ?

Chevalier : A appeler un serrurier !

Princesse : Les histoires d’amour finissent mal mais d’habitude elles commencent bien.

Extrait 3 :

Princesse : De quelle couleur sont mes yeux ?

Chevalier : Tes yeux ?

Princesse : Tu vois ? Tu sais pas.

Chevalier : Une seconde. Que je réfléchisse. Ils sont…

Princesse : Noirs !

Chevalier : Pas plutôt verts ?

Princesse : C’est qui qui raconte ?

Chevalier : D’accord, d’accord.

Princesse : Énormes et noirs.

Chevalier : C’est vrai qu’ils sont énormes, dis donc… (s’assoit près d’elle) Ça te gêne pas trop ?

Princesse : C’est pour mieux te regarder, mon doudou. (a saisi sa main)

Chevalier : Ce que tu as d’énorme surtout –jamais vu ça !– tu as des mains, dis donc !

Princesse : Oh ! mais c’est pour mieux te caresser, mon doudou.

Chevalier : Et ton nez, c’est vrai qu’il n’est pas petit lui non plus.

Princesse : Mais c’est pour mieux te sentir, mon doudou.

Chevalier : Et ta bouche, ça, ta bouche, si on m’avait dit que je rencontrerais une telle bouche.

Princesse : Mais c’est pour mieux t’embrasser, mon doudou !

Chevalier : Par contre tu as déjà consulté un dentiste ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s